Retour

Contenu de la formation

Les trois années de préparation au diplôme d’État de psychomotricien doivent permettre aux étudiants d’acquérir : des connaissances théoriques (médicales, en sciences humaines et spécifiques), la maîtrise de techniques psychomotrices sur le terrain et une certaine disponibilité corporelle.

Le champ de compétence des psychomotriciens est très large et délimité par le décret n°88-659 du 6 mai 1988 relatif à l’accomplissement de certains actes de rééducation psychomotrice.

Article 1 :
Les personnes remplissant les conditions définies aux articles 2 et 3 ci-après sont habilitées à accomplir, sur prescription médicale et après examen neuropsychologique du patient par le médecin, les actes professionnels suivants :

1. Bilan psychomoteur.

2. Éducation précoce et stimulation psychomotrices.

3. Rééducation des troubles du développement psychomoteur ou des désordres psychomoteurs suivants au moyen de techniques de relaxation dynamique, d’éducation gestuelle, d’expression corporelle ou plastique et par des activités rythmiques, de jeu, d’équilibration et de coordination :
– retards du développement psychomoteur ;
– troubles de la maturation et de la régulation tonique ;
– troubles du schéma corporel ;
– troubles de la latéralité ;
– troubles de l’organisation spatio-temporelle ;
– dysharmonies psychomotrices ;
– troubles tonico-émotionnels ;
– maladresses motrices et gestuelles, dyspraxies ;
– débilité motrice ;
– inhibition psychomotrice ;
– instabilité psychomotrice ;
– troubles de la graphomotricité, à l’exclusion de la rééducation du langage écrit.

4. Contribution, par des techniques d’approche corporelle, au traitement des déficiences intellectuelles, des troubles caractériels ou de la personnalité, des troubles des régulations émotionnelles et relationnelles et des troubles de la représentation du corps d’origine psychique ou physique.

Vous trouverez ici Programme Officiel des études IFP Rouen.pdf le programme officiel contenu dans l’Annexe II de l’arrêté du 7 avril 1998 modifié relatif aux études préparatoires au diplôme d’Etat de psychomotricien.

1ère année :

Numéro de module

Modules (théoriques, théorico-clinique et pratique)

Volume horaire

Volume horaire minimum des stages

1

SANTÉ PUBLIQUE

20

PATHOLOGIE ET PHARMACOLOGIE

30

PÉDAGOGIE

22

2

ANATOMIE ET NEUROANATOMIE

110

3

PHYSIOLOGIE ET NEUROPHYSIOLOGIE

110

4

PSYCHOLOGIE

80

5

PSYCHIATRIE

70

6

PSYCHOMOTRICITÉ THÉORIQUE

120

7

PSYCHOMOTRICITÉ PRATIQUE

150

Stage

80

TOTAL

712

80

2ème année :

Numéro de module

Modules (théoriques, théorico-clinique et pratique)

Volume horaire

Volume horaire minimum des stages

1

ANATOMIE

110

PHYSIOLOGIE ET NEUROPHYSIOLOGIE

15

2

PÉDIATRIE

40

3

PSYCHOLOGIE

80

4

PSYCHIATRIE

50

5

PSYCHOMOTRICITÉ THÉORIQUE

150

6

ÉTUDE DE CAS, THEORICO-CLINIQUE

50

7

PSYCHOMOTRICITÉ PRATIQUE

150

Stage

200

TOTAL

645

200

 

3ème année :

Nom du module

Modules (théorique, théorico-clinique et pratique)

Volume horaire

Volume horaire minimum des stages

Théorique

ANATOMIE

30

LÉGISLATION

25

PSYCHIATRIE

50

PSYCHOLOGIE

60

PSYCHOMOTRICITÉ

120

Théorico-clinique

PSYCHOMOTRICITÉ

50

Pratique

PSYCHOMOTRICITÉ

150

Stage

400

TOTAL

485

400

La formation représente un volume horaire total de 2 522 heures.

Un minimum de 680 heures de stages doit être effectué durant les trois ans.

A cela s’ajoute 60 heures d’anglais et 20 heures d’initiation à l’informatique.

Le suivi pédagogique des étudiants représente 120 à 150 heures réparties sur les trois année d’études.

© IFP - Tous droits réservés